lundi, juin 05, 2006

Amiga Rubia

Je n'ai que des amies qui s'appellent Marie.

Marie Première, Marie Deuxième, Marie Troisième et Marie Quatre Poches, dite Hermanita.

Veuillez noter que je ne les ai pas mise en ordre de préférence. Je n'ai pas assez le sens de l'ordre pour ça.

Celle-là doit faire dans les 200 de Q.I...

La première fois que j'ai fait sa connaissance, c'était dans une estancia aux fins fonds d'une pampa argentine. On travaillait sur le même film. Le soir même, elle flambait un espèce d'anaconda monstrueux dans un tronc d'arbre comme si ça avait été un vulgaire marshmallow. Les gars de la production, ceux qui adoooorent faire les jokes de blonde, ont reculé prudemment, entre l'admiration et la terreur. À ce jour, je me demande encore s'ils n'ont pas été plus terrorisés par la blonde intrépide dompteuse d'anaconda que par le serpent lui-même?!

Je l'ai aimée tout de suite. Hermanita!

Elle est venue vivre à Montréal, est repartie pour New-York, est passée par Paris, a eu quelques amants et deux maris avant de s'établir sur les bords du Pacifique. Elle vit maintenant à Los Angeles où elle monte les films d'un certain Mel... Elle me régale de potins aussi monstrueux que l'anaconda, a épousé (pour de bon) Peeetahh, donné naissance à Clara entre un film d'horreur et un film d'auteur et prend l'avion pour venir me voir comme on prend un taxi.

Elle parle l'espagnol, le portugais, l'anglais et le français. À la perfection. Une bol je vous dis.

Links to this post:

Créer un lien

<< Home