lundi, juillet 31, 2006

Des nouvelles de Beyrouth

Un message de Dima, la soeur de Darina, via son téléphone portable.

"Sous embargo, chérie. Je refuse d'être déportée. Je reste à Beyrouth. T'embrasse, D."

Sous embargo, elle dit encore "chérie". Comme disait Beckett, quand on est dans la merde jusqu'au cou, il ne reste plus qu'à chanter!

***


Links to this post:

Créer un lien

<< Home