samedi, juillet 15, 2006

Les pétroleuses franglaises

Cet été, j'ai à la maison, une Belle Fille wasp qui jongle son français à la vitesse de l'éclair et une adorable Belle Soeur, femme de mon ex-mari, parisienne accomplie qui s'essaie à l'anglais.

Apparté. Je vois déjà que vous vous demandez comment la nouvelle femme de mon ex mari peut être ma belle soeur et que diable fait-elle chez moi? Eh bien elle venue avec son nouveau mari, quoi. Vous voilà vraiment confus. Disons que nous vivons dans un film de Sautet. Une grande maison, des familles, des amours, des ex à gogo, des grandes tables conviviales et beaucoup d'alcool. Si c'est du travail? You bet! Une vallée de larmes pour y arriver mais ça vaut le coup. En ces jours de canicule, fait chaud, ça pue pis on est bens.

Donc, dans le coin gauche, Belle Fille nous parle du "contest" de crème glacée qu'elle veut instaurer pour le souper du vendredi, des "siringes" qu'il ne faut pas ramasser et qu'elle cherche ses flip flops pour aller "marcher" le chien. Sans compter des goûts culinaires tout à l'honneur du Canada Anglais, section white trash. Un monde de couleurs... Qui a dit que les canadiens anglais n'avaient pas de culture?

Au camp de théâtre qu'elle fréquente, le cri de ralliement est; "Je parle foooort et je ne suis pas ridicule"!

Slogan aussitôt adoptée par la maison Sautet.

Dans le coin droit, l'adorable Belle Soeur Camelia qui dévore "la détresse et l'enchantement" de Gabrielle Roy que je lui ai prêté, en sanglotant comme une madeleine toutes les trois pages. Une fille qui pleure en lisant Gabrielle Roy a forcément beaucoup de qualités. Elle me prête ses revues à potins français où j'apprend que la princesse Clothide achève sa deuxième grossesse dans le stress (fini la vie de château pour les princesses) et que Claire Chazal est enfin heureuse (photo en monokini à Ibiza).

Ah boooon? Ça bat presque la une d'une édition du 7 jours où l'on apprenait que Patricia Paquin s'était fait voler ses caps de roues à Laval.

Bref, dans un climat favorable aux anglos, Camelia s'essaie à l'anglais. Elle me parle donc d'un film qui doit sortir bientôt.

O Chan Tartine.

C'est le titre du film. Prononcez à haute voix. Voyez? Mais si voyons, O Chan Tartine, c'est pourtant simple. Si si, avec Georges Clounet. Il y en a eu deux autres avant. O Chan Y lève Anne. Et O Chan Touelve.

Moi, j'ai mis dix minutes à comprendre.

Vous?

Links to this post:

Créer un lien

<< Home